salu jui dretour apres de longue annee sa fai per pette que jai pas mi de tof de moi aloe voila

img0610.jpg

tout mes pote est quelque ex est ma meilleur ami vous la reconesser

uztca8b0jxccau3wzx2ca34yjg0carpa4e1caqogwgzcage9sb8cag495nacaa9gtk2cav513qccawrcmpacaxnodvgcazc2njpcajxp8pmca1op1j6cazdjiykca3d00nrcakoj3spcanl9tjhcaekatfa.jpg images4.jpg wnxca5a2qixca7q6n40ca3qf3ddca3aq4qfcaa4gcq3ca5voh7hca965omicasy0x69catbpfcpcadh8576carbjgiocaffx1yncazclvdtcaudd1emca4j80cccarc140ucav2htx2cabhkviqcawx4amz.jpg t56ca82mqh0ca3bi93icahm4zwjcad9uii8ca26hskxca13vtj5caqg6kwwcacqbxtucar1xl6rcawjv937cach89f0cau43k9tcax6efuocakwzzwccar29l63cafseiarcayeewclcai009fecappa30s.jpg images6.jpg jxeca8zjju2cat9fowhca2qiqawcabr26xhca7ecne8ca4c9w1hcai1bab5ca8tpdzicacyaiysca5xzeyjca40dz8ocameoqdncahl7epecap94aa0caq2r39ccazwk63zcaiik7bzca9j4pm5cau4qd4l.jpg 2bpcabayu2dca2nq37tca0y1578cazekn4bcal2nyl4ca8kn2bqca4dl4q8ca55q8mpcad0v610cao0kmu2candg6ugcasr3zshca7g71mvca4hf62fca3irj4vcammk58wcaf5o9usca8d9ka0caad1miq1.jpg hsmcaboadnccasidgbxca163tq9cark45qncat8qjtkcai2uri1cal5i0c6cau3x6sfcadvve73cauvhzgocaltd30gca45kp29cakd8rawcaj4jmisca3tit8wcaiyddutcapz8hv0ca9e27iqcaqzm6tq.jpg ghaca0muai3carw7l2gcaajul2icag3ft0tcau8tniicarnojuyca819u3pcacho358ca90409icarjqrmqcar39wynca993hzocakp4exjcacaz5rpcay2qm5ccageqphfcakjz7a1caq3w0i6caqwlgjp.jpg c0tcaqqzz1jcatp9adycaeweqktcaksylwycaub5a6sca6fdbl0ca6xp42acaz5zw1ccajh1m45care4ts8cakju1alca4tjw6bcau8fwutcakk1bdtcaxlxy0dcawkncywca9pxilncadty66mca2domna.jpg 212cavtmgfycabewe7lcaqgnbfzcaa6tzyacavtaophca6gj6j1caqgb2pvcadqt3zvcadlr9kmca722b15camvundkca779wyycafpuwreca3dvlvjca2btck2caswu2lgca5nw5kicarnndl5ca72e0se.jpg  vous reconnaisser ma meilleur ami celle qui a les lunette  est mon ex avec la casquette  le  rest c d pote est d futue femme si je sor plus avec eux car je les vois pu tro

voici mest chansson vous en pencer koi?????

J’monte dans la voiture j’passe la 1ere et j’avance prends l’autoroute de la vie à pleine vitesse et je pense. J’sais pas où sa me mènera une chose est sure j’prends le volant attendant l’heure ou mon âme s’envolera. J’aperçois un autostoppeur c’est une femme jm’arrête sur la bande d’arrêt d’urgence et j’me calme. Que fais-tu la toute seule ? Qui tu es ? Où tu vas ? J’sais pas pourquoi j’m’arrête. J’ressens un truc au fond de moi. Elle me répond 

 

Moi j’suis ta femme celle qui te chérira toute ta vie ensemble on va construire un empire. J’te dois le respect comme toi tu me le dois. On va fonder un foyer fais moi confiance tu veras. 

 

Vas-y grimpes et j’continue mon ch’min. J’sais pas y’a quelque chose qui a changé j’me sens bien. Prêt à croquer la vie à plein dent. Derrière chaque grand homme s’cache une femme peut-être est-ce la mère de mes enfants. J’roule et j’aperçois deux gosses au loin. Leurs visages me rappellent quelqu’un. J’ralentis. J’m’arrêtes. Peut-être qu’ils ont besoin d’aide. Qui vous êtes ? 

 

Nous on est tes enfants, ta descendance, tes dignes héritiers ta fierté. On est ton sang. Prends nous dans tes bras sert nous contre toi. On dit qu’la vie est dure on veut faire d’la route avec toi. 

 

Allez-y grimpez mes ptits et mettez votre ceinture. Le ch’min est parsemé d’embûches c’est vrai qu’la vie est dure. Votre grand-père m’a apprit le sens de la droiture votre mère vous couvera son amour sera une toiture. Plus j’avance et plus j’ai l’impression de prendre de l’age j’marrête à chaque péage, des rides sur mon visage. J’ai une femme et deux gosses dans la tire des panneaux apparaissent et me font signe de ralentir. J’lève le pied de l’accélérateur j’le fais surtout quand je vois le reflet de mes gosses sur le rétroviseur intérieur. Faut qu’j’les assume qu’j’subvienne à leurs besoins. Condu j’ai besoins d’aides faites qu’ils ne manquent de rien. La main sur le volant. Ma femme est souriante, J’allume une clope et un signal clignote sur le tableau de bord. J’ai presque plus d’essence, y m’reste peu d’argent, y m’fo du carburant. Y’a une station à quelques bornes. J’prends la voie de ralentissement, j’décélère, j’fraine doucement vu qu’la chaussée est glissante. J’arrive à la station j’mets le plein de carburant. J’m’apprête à monter dans mon break et repartir quand. Un gars pose sa main sur mon épaule, y m’dit attend veut que je lui accorde un instant. Il était sappé clase, costard, cravate, mocassin noir, attachée caisse, le regard traversant ses lunettes noires. Y m’dit 

 

parole de jonathan tamburini 

aller l om

vido1.avi

aler pour la plaisire

images.jpg 

salu c gost

 599999999999.jpg

Protégé :

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

47.gifencore moi

 

021.jpgje cest pu si vous savais mais sait la tete de mon ex samco connais

 

salu encore mwa lol

bon jvai vous dire si cest mon ex qui lit sa va te faire merci pour les otre vous me conaisser c moi tj 57  apar sa jai fait une nouvelle zic cest le clashe de tj 57 en presonne alor jlenvoit a tout le monde merci detre cool lol


1234


In Gratin Dauphinois We Tru... |
nous, notre vie et notre fa... |
barbara's blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Cousinade Seresin
| Anamorphosée...
| naruto of konoha